Je mange pour le futur

Mis à jour le 24 février 2021

Une enquête à destination des jeunes, entre fiction et réalité, qui donne les clés d’une alimentation bonne pour la santé et l’environnement !

Chaire ANCA

Une enquête entre fiction et réalité

Alors que la crise du COVID-19 ébranle nos sociétés, la question de la transformation de nos systèmes alimentaires et de l’accès à une alimentation plus respectueuse de la santé et de la planète devient de plus en plus prégnante.

La Chaire ANCA, chaire partenariale de l’établissement d’enseignement et de recherche AgroParisTech, s’est emparée du sujet et lance le 1er mars 2021 un nouveau programme immersif et innovant à destination des 18-35 ans, entièrement diffusé sur Instagram (@jemangepourlefutur). Ce projet a pour vocation de sensibiliser à l’adoption d’une alimentation durable et suivra pendant 12 semaines l’enquête menée par Sasha.

Rendre l'alimentation durable accessible et ludique

A travers Sasha, héroïne de fiction de 26 ans, les 18-35 ans auront accès à des solutions concrètes et simples pour adopter une alimentation durable. Sasha partira à la rencontre d’acteurs variés bien réels : des chercheurs, qui l’aideront à tirer les fils de ce qu’est une alimentation durable au vu de la science ; des acteurs de terrain (producteurs, transformateurs, associations, société civile) mais aussi des chefs-cuisiniers et des commerçants de bouche. Le tout pour mieux comprendre comment faire des choix plus vertueux, en expérimentant des nouvelles manières de s’alimenter sans prise de tête et en se faisant plaisir.

« Je mange pour le futur » a été pensé avec et pour les 18-35 ans afin de développer un programme adapté, prenant réellement en compte les freins qu’ils rencontrent : manque de temps, budget serré, jugement de l’entourage, et leurs motivations à passer à l’action.

Un programme imaginé par des experts scientifiques

Ce programme est basé sur les dernières données de la littérature scientifique pour traiter ce sujet complexe de l’alimentation durable et du changement de comportement. Il a été aussi co-construit en lien avec un comité d’experts réunissant des chercheurs en nutrition, en comportements alimentaires, en agronomie, en sociologie (...) travaillant au sein de l’INRAE, d’AgroParisTech, etc.