Qui veille au grain ? Nouvelle publication de l'association Les Greniers d'Abondance

Mis à jour le 19 avril 2022

Seconde publication importante de l’association Les Greniers d'Abondance, le rapport « Qui veille au Grain ? » s’intéresse au système alimentaire Français.

Dans un contexte géopolitique et économique incertain, alors que le GIEC publie un nouveau rapport et que se tient le Salon international de l’agriculture, l’association Les Greniers d’Abondance publie Qui veille au grain ? Du consensus scientifique à l’action publique. Après avoir exploré les menaces pesant sur le système alimentaire français et les solutions à l’échelle des territoires dans un premier rapport, elle propose aujourd’hui un chemin politique pour garantir notre sécurité alimentaire future. L’intervention de l’État est en effet nécessaire pour lever les obstacles structurels qui dépassent l’échelon territorial. Le précédent rapport publié il y a 2 ans, en téléchargement libre et disponible en librairie, a été distribué près de 30 000 fois. 

Ce travail présente une synthèse inédite des nombreux enjeux auxquels se trouve confronté le système alimentaire français — c’est-à-dire l’ensemble des activités qui permettent de produire, transformer, transporter et consommer notre nourriture.

Le rapport Qui veille au grain ? a un triple objectif : 

Comprendre les problèmes posés par l’organisation actuelle du système alimentaire, à travers la synthèse de nombreux travaux de recherche en sciences naturelles et en sciences humaines montrant les défaillances et les vulnérabilités du modèle agro-industriel. 

Donner un cap à la réorientation du système alimentaire en présentant les principales caractéristiques d’un modèle alternatif à même de garantir une sécurité alimentaire durable.

Identifier les obstacles et proposer un chemin pour parvenir à cet objectif en détaillant certaines mesures politiques d’envergure pouvant être mises en œuvre dès aujourd’hui à l’échelle nationale et européenne.

Ce travail a bénéficié de l’aide de l’État via l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme d’Investissements d’avenir portant la référence ANR-17-CONV-0004 attribué à l’École Urbaine de Lyon ainsi que du soutien financier de l’ ADEME dans le cadre du programme de recherche « Transitions écologiques, économiques et sociales », convention n°2003C0027.

Pour télécharger le rapport