Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Retour sur la journée « coopération alimentaire Rive Droite »

Mis à jour le 24 juin 2019

Le 3 juin, le Grand Projet des Villes Rive Droite a organisé une journée d’échange et de valorisation des acteurs de la transition alimentaire de son territoire.

Le GPV Rive Droite anime un groupe de travail composé de structures associatives ou municipales, à vocation sociale pour la plupart. Ensemble, elles travaillent à la définition d’un modèle de coopération et aux conditions de sa mise en œuvre.

La journée a été consacrée à la rencontre des acteurs de la transition alimentaire engagés dans une démarche d’expérimentation visant à enrichir le service rendu aux habitants.

Germaine Veille

La matinée a débuté par la visite du jardin Germaine Veille, une association créée en janvier 2018 à Cenon. Le jardin est tenu par Nathalie Schwab qui s’est reconvertie professionnellement pour aujourd’hui expérimenter des plantations de fruits, légumes et plantes aromatiques. A travers son approche du jardin elle valorise le sol, la simplicité et le plaisir sont au cœur de son projet. Le lieu est ouvert deux après-midis par semaine aux habitants afin de leur faire découvrir des pratiques qu’ils peuvent reproduire chez eux : le lombricompost, le sol vivant, des alternatives aux produits phytosanitaires etc.

L'épicerie solidaire de Floirac

Le groupe de travail a ensuite visité l’épicerie solidaire de Floirac. Ouverte en 2014, elle offre un espace aménagé en libre-service dans lequel les personnes en précarité économique peuvent venir effectuer leurs courses alimentaires et d’hygiène grâce à une faible tarification (10% du prix d’achat). Une attention particulière est portée sur la qualité des produits proposés aux adhérents afin qu’ils aient accès une alimentation saine et de qualité à prix réduits. Au-delà de l’aide alimentaire, le lieu est également est un espace de d’accueil, d’écoute et d’échanges dans lequel sont proposés divers ateliers : cuisine, gestion du jardin accolé à l’épicerie, etc.

L’épicerie est ouverte deux matinées dans la semaine grâce à la participation bénévole d’habitants qui gèrent l’épicerie et l’accueil des bénéficiaires.

Le Panier des 4 saisons

La visite s’est poursuivie à Cenon où le groupe a découvert le Panier des 4 saisons, une autre épicerie sociale et solidaire qui propose des tarifs préférentiels à des habitants de la ville en difficultés économiques. A travers l’épicerie, le CCAS de Cenon souhaite favoriser l’accès à une alimentation de qualité tout en privilégiant le plaisir des aliments. Des ateliers de cuisine et des rencontres sur diverses thématiques sont proposés aux bénéficiaires afin de rompre l’isolement et renouer du lien social.

Le CCAS de Cenon anime également un groupement d’achats qui permet de réaliser des économies sur le budget courses des habitants. Les locaux accueillent depuis peu un jardin animé par le Bocal Local. Il est en cours d’aménagement, mais il est prévu que les planches et bacs de culture en bois soient réalisés par des partenaires locaux de réinsertion à partir de bois de palette recyclés ou de récupération de bois.

Le REESSTo de l’association DIDEE

Le groupe de travail a mangé dans le REESSTo de DIDEE du pôle Brassens Camus à Lormont. C’est un restaurant crée à l’initiative du CCAS de Lormont qui vise à être accessible à tous grâce à des prix très raisonnables (9,5 € entrée-plat-dessert). La cuisine est assurée par la Fondation INFA et ses élèves agents de restauration qui s’engagent à s’approvisionner en circuits courts et auprès de producteurs locaux. Certains aliments notamment les plantes aromatiques proviennent directement du jardin de la structure, situé sur son toit. Le service a été assuré par des bénévoles et des salariés du CCAS de Lormont.

Distribution de VRAC

Enfin, l’après-midi s’est clôturée par la visite d’un local de distribution de l’association VRAC (Vers un Réseau d’Achat en Commun), situé dans le quartier des Alpilles à Lormont. Chaque mois, l’association y organise une distribution de son groupement d’achats composé d’habitants du quartier et de métropolitains. Les produits proposés sont bio et, dans la mesure du possible, locaux. Les habitants choisissent les produits qu’ils souhaitent acheter ainsi que leur quantité (pas de quantité minimum fixée). Ils organisent eux-mêmes la distribution des produits.

La journée a permis de rencontrer les différents acteurs locaux appartenant au GPV Rive Droite et de découvrir leurs initiatives pour une transition alimentaire.

Des événements sont organisés par ces différents acteurs dont VRAC qui anime un concours de cuisine le vendredi 28 juin.